La blockchain, c’est quoi ?

Les technologies modernes permettent aux individus de communiquer directement à travers le monde. Les appels, les visioconférences, les e-mails, les médias et les messages instantanés voyagent d’un point A à un point B, ce qui maintient une confiance entre les personnes, peu importe la distance qui les sépare.

Quand il s’agit d’argent, les particuliers doivent passer par un tiers de confiance (une banque) pour éffectuer une transaction ; en conséquences toutes les données personnelles et confidentielles sont entre les mains d’une seule entité ce qui leur donne tout le contrôle et le pouvoir sur leur réseau.

La technologie Blockchain révolutionne les moyens avec lesquels nous transmettons nos données en utilisant la cryptographie selon une philosophie éthique.

La Blockchain fournit une base de données décentralisée, transparente et sécurisée, elle permet le transfert de valeurs, de biens, de propriété, de message… et de tout type de données. Créant une base de données dont l’authenticité peut-être vérifiée par la communauté.

Le futur de l’économie globale va virer vers une distribution des propriétés en toute confiance sans intermédiaire ; Tout le monde, ayant un accès à internet, peut accéder à un réseau blockchain, peu importe son statut financier, social ou sa situation géographique.

L’usage de la Blockchain peut être appliqué dans une panoplie de domaines. Les estimations de la communauté dit que l’usage de la blockchain sera quotidienne dans 10 à 20 ans. Cela facilitera l’accès de la population à la finance dans les pays où l’accès au système bancaire est difficile et/ou très réglementé même parfois corrompu. Les fraudes financières vont être considérablement réduites grâces aux transactions écrites sur la blockchain de manière permanentes, transparentes et sécurisées.

Certaines blockchain (comme la blockchain Ethereum) permet aussi la création et l’exécution automatique de contrats intelligents (Smart Contracts) revenant à effectuer plusieurs actions dans une transaction pour, par exemple : déposer de la liquidité sur un protocole, prouver une authenticité, effectuer un échange et plein d’autres cas d’utilisation.

La blockchain deviendra une source globale décentralisée de confiance mais tout le monde n’est pas prêt à l’adopter. Une grosse proportion des services financiers ou autres services (Cloud, Réseaux Sociaux… etc) à qui l’ont fait aujourd’hui confiance, devront obligatoirement s’adapter à ce nouveau système plus sain pour perdurer.

1
Matissime Écrit par :

Jeune de 15 ans, passionné par les nouvelles technologies et défenseur des droits à la vie privée sur internet, je cherche à sensibiliser un maximum de personnes aux enjeux des nouvelles technologies sur l'avenir dans notre société en expliquant les problèmes et donnant des solutions éthiques et a fort potentiel !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

13 − 12 =